follow me:

Le signe du Lion : Noblesse du Coeur

Aujourd’hui la lune est en Lion, c’est un signe je dois l’avouer qui au départ m’interpellait beaucoup, étant ascendant Verseau c’est mon énergie complémentaire ( le descendant)…L’énergie du signe de notre descendant est susceptible d’être projetée chez les autres ou d’être perçue comme extérieure à soi…

Le Lion est bien plus que l’orgueil, l’égoïsme, le coté show qu’on lui prête parfois pour moi c’est le signe lié à la quête du Graal, celui qui nous pousse à découvrir notre soleil intérieur et à l’exprimer dans le monde…


C’est le signe lié au cœur, à l’amour, à l’enfance, à la créativité, il nous parle de cette expression spontanée qui irradie depuis notre centre. Lorsque le lion est centré, il brille, il irradie une lumière qui attire autour de lui ; lorsqu’il est dans son ombre, il devient prisonnier de son image et a besoin des autres pour se sentir exister, pour le mettre au centre…


Oui, la quête du Graal du lion est un chemin parfois solitaire ( égoïste pour l’extérieur pour ceux qui jugent sans savoir ce qui se trame en profondeur) :  les chevaliers de la table ronde partent sur le cheval en solitaire, leurs seuls attributs sont la noblesse de cœur, le courage et l’amour ; ils se lancent dans la forêt sombre de leur inconscient où ils doivent lutter contre des monstres, des dragons, des sorcières mal intentionnées, ils sont guidés par un mage qui les rappelle à leurs chemins…


Que notre carte du ciel est beaucoup d’énergie en lion ou non, nous partageons tous cette quête universelle vers notre soleil intérieur. Une fois trouvée le trésor du Graal nous revenons au sein de notre communauté pour partager par notre présence et lumière ce que nous avons trouvé dans nos profondeurs…. (Équilibre de l’axe lion-Verseau).


Pour ma part, j’ai d’abord cherché à sauver le monde par un engagement humanitaire qui m’a finalement ramené à moi, à me découvrir. C’est en vivant au Honduras où je travaillais pour la coopération internationale que cette quête s’est affirmée de manière accrue, je me suis rendue compte du déséquilibre en moi : je voulais aider les autres mais j’en oubliais mes besoins essentiels, je ne respectais pas mes besoins de temps, de cultiver mon intériorité ! 
Oui je pensais aider ou servir mais ce n’était pas depuis un endroit vraiment authentique en moi. Je pourrais écrire des pages là-dessus sur cet art de funambule entre la quête de soi et l’engagement collectif au service du nous….. !


Je vous souhaite une belle et douce journée

Et pour ceux qui sont intéressés par le lancement de mon nouveau site internet, vous pouvez vous inscrire www.carolinemoye.com

Caroline xx

caroline moye

caroline@carolinemoye.com

Antigua Guatemala